Comme tout bon étudiant qui se respecte, vous êtes fauchés. Soit vous vivez encore chez vos parents et vous n’avez besoin que de très peu d’argent pour vivre, soit vous vivez dans votre appart’ et les APL deviennent votre meilleur ami 😉 Dans les deux cas, vous vous demandez bien comment créer son entreprise sans argent… Bonne nouvelle : vous êtes étudiant, ce qui vous ouvre des opportunités que vous ne soupçonnez même pas, et puis, qui a dit qu’il fallait beaucoup d’argent pour créer son entreprise ?

Cette article fait plus de 1700 mots ! Cliquez ici pour obtenir une infographie résumant simplement cet article

 

Créer son entreprise sans argent : l’avantage d’être étudiant

Lorsque l’on est étudiant, on est normalement au stade de la vie où l’on a le moins de responsabilités. Pas d’enfants à charge, pas de dette à rembourser immédiatement, etc. On se dit que c’est donc le meilleur moment pour créer son entreprise sans argent. Cependant, lorsque l’on est étudiant on se trouve dans la case oubliée du gouvernement. C’est-à-dire que mise à part les APL, n’espérez pas toucher une autre aide financière quelconque si vous souhaitez créer votre entreprise. Répétez après moi : « vous êtes étudiant, pourquoi diable auriez vous besoin d’argent ? ». C’est vrai quoi, profitons de nos corps jeunes et en bonne santé pour manger des pâtes à longueur de temps en s’accordant un peu de parmesan les jours de fête ! Je pense que vous l’aurez compris, être étudiant signifie que l’on n’a pas beaucoup d’argent.

Mais après tout, faut-il nécessairement beaucoup d’argent pour créer son entreprise ?

C’est une idée très répandue, créer son entreprise nécessite beaucoup d’argent pour se lancer. C’est vrai mais uniquement pour un certain type d’entreprise : celle où vous avez besoin d’un fort investissement de départ pour vous lancer, comme par exemple monter un restaurant. Pour les entreprises innovantes, les startups, votre objectif va être de tester votre idée avant de créer votre entreprise, ce que vous pouvez tout-à-fait faire sans dépenser d’argent . Et oui, vous avez énormément de choses à faire avant de créer administrativement votre entreprise avec les frais que cela engendre. Le plus important à ce stade c’est l’accompagnement pour vous aider à tester votre idée. Et comme vous êtes étudiant vous avez accès à cet accompagnement notamment à travers le PEPITE de votre université qui pourra vous aider dans votre projet.

 

quelles étapes pour créer son entreprise sans argent quand on est étudiant ?

C’est la première question que se pose tout étudiant qui souhaite entreprendre. Je tiens à préciser que cet article (tout comme ce blog de manière générale) s’adresse plus particulièrement aux entreprises dites « innovantes », c’est-à-dire qui cherchent leur business model. Les étapes qui vont suivre, bien qu’applicables pour d’autres types d’entreprises (prestations de services, agence, etc.), sont plus adaptées aux startups. Donc : vous êtes étudiant, vous voulez entreprendre, quelles sont les étapes à suivre maintenant ?

Créer son entreprise sans argent : étape 0

 

étape 0 – Trouver une idée de startup

Si vous n’avez pas encore d’idée de startup, la première étape est bien évidemment d’en trouver une 😉 Généralement, trouver une idée de startup revient à chercher un problème à résoudre.

Cliquez ici pour obtenir une infographie résumant les étapes pour trouver une idée de startup

&nbsp ;
Vous pouvez aussi déjà vous rapprocher du PEPITE de votre université à ce stade, car certaines universités proposent des ateliers dont le thème est justement de vous aider à trouver ou développer votre idée de startup. Si comme moi vous êtes à l’U-PEM (Université Paris Est Marne-la-Vallée), vous pouvez assister aux ateliers « Fil Rouge » organisé par le PEPITE 3EF à travers le collectif Tous Créatifs!

 

étape 1 – commencez par tester simplement votre idée

La première étape est de commencer par tester votre idée pour vous assurer que vous cherchez bien à répondre à un problème que rencontrent de vraies personnes, dans la vraie vie, et pas seulement des problèmes que vous pensez que des gens peuvent avoir. Pour cela, je ne peux que vous conseiller l’excellent livre Running Lean : Transformer votre idée en succès qui va vous apprendre comment tester votre idée pas à pas en validant vos hypothèses, en rencontrant vos potentiels clients. C’est une étape incontournable, et ça ne vous coûte pas d’argent ! Quand vous commencez à avoir de bons retours, il est temps de passer à la deuxième étape.

Pas le temps de lire Running Lean ? Téléchargez ce pdf résumant en 10 pages l’essentiel de Running Lean

 

Etape 2 – Si vous êtes seuls, trouvez un(e) associé(e)

Il est très important de pouvoir rapidement trouver quelqu’un qui va partager votre vision du projet. A ce stade, ce sera certainement un étudiant avec qui vous avez déjà parlé de votre idée. Si cet associé peut être une personne qui a des compétences complémentaires avec les vôtres c’est mieux ! Bien souvent on voit à ce stade des équipes de camarades de promo, ce qui créé souvent des profils similaires du type 2 ingénieurs développeurs ou 2 commerciaux. Des compétences variées sont la clé de voute d’une bonne équipe !

 

ETAPE 3 – Sollicitez le statut étudiant entrepreneur

Le statut étudiant entrepreneur est un statut mis en place à la rentrée 2014 qui permet de faire entrer le projet entrepreneurial de l’étudiant dans le cadre de ses études. C’est-à-dire que vous pourrez valider des crédits ECTS grâce à votre projet, et même consacrer votre stage de fin d’études à votre projet ! Pour en savoir plus, je vous invite à consulter le site de PEPITE France.

L’acceptation du statut se fait suite à un passage devant un comité. Si vous avez suivi les précédentes étapes, votre projet devrait à ce stade être suffisamment cohérent pour que vous puissiez bénéficier du statut sans problème. Pour résumer ce statut vous apporte :

  • la possibilité de substituer votre projet entrepreneurial à votre stage de fin d’études
  • le droit à la césure
  • la possibilité de convertir le diplôme D2E (Diplôme d’état Etudiant Entrepreneur) en crédit ECTS
  • un accès à l’espace de coworking du PEPITE

Récapitulons, à ce stade vous avez donc trouvé une idée, trouvé un(e) associé(e), commencé à tester votre idée, avez sollicité le statut étudiant entrepreneur, avez accès à un espace de coworking, et tout ça sans argent ! C’est pas beau d’être étudiant ?

Vous voyez maintenant poindre la fin de vos études et vous voilà face à un dilemme : faire comme tout le monde et chercher un job, ou continuez votre projet. Si vous décider de continuer votre projet, vous vous demander sûrement comment vous allez faire concernant la sécurité sociale étudiante…Bonne nouvelle ! Même en tant que jeune diplômé, vous pouvez solliciter le statut étudiant entrepreneur, auquel cas vous serez obligés de vous inscrire au diplôme D2E, et vous garderez tous vos avantages étudiant ! La prochaine étape est de pouvoir passer au test commercial de votre idée.

 

ETAPE 4 : Intégrer une couveuse d’entreprise ou un incubateur

La prochaine étape pour votre projet, maintenant que vous avez testé l’idée, c’est de tester sa dimension commerciale. Et il existe des structures faites pour ça. C’est par exemple le cas des couveuses d’entreprises qui vous permettent, entre autres prestations, de facturer à votre place pour tester votre idée. Même pas besoin d’avoir créé l’entreprise !

Vous pourriez aussi vous rapprocher de l’incubateur de votre université (si elle en possède un). C’est une structure faite pour aider au développement des entreprises en leur proposant des bureaux et différents ateliers de coaching et de mentorat pour vous aider à vous développer. Ces offres ne sont pas gratuites, mais si vous êtes dans un incubateur financé par le département ou la région, il y a de très grandes chances pour que vous n’ayez pas à rembourser les frais avancés par l’incubateur si vous implantez votre entreprise dans la région ☺

 

ETAPE 5 : Essayer d’obtenir 21000€ grâce à la bourse french tech

Maintenant que vous êtes dans un incubateur, vous projet a de la légitimité auprès des différents partenaires économiques et sociaux de la région. Il est alors beaucoup plus simple de rentrer en contact avec des organismes comme BPI France qui propose quelque chose d’assez incroyable : la bourse French Tech.

Cette bourse n’est autre qu’une subvention de 21000€ spécialement dédiée aux projets de startups ! Et le plus fort dans tout ça, c’est qu’encore une fois vous n’êtes pas obligés d’avoir créé votre entreprise pour solliciter cette bourse ! En effet, la bourse peut être obtenue en tant que personne physique, et ça c’est plutôt unique 😉

 

ETAPE 6 : Testez vos canaux d’acquisition clients / utilisateurs

Le nerf de la guerre c’est vos clients (ou vos utilisateurs si vous développez un produit gratuit). Il est donc extrêmement important qu’en parallèle des tests que vous faites avec vos différents prototypes, vous testiez aussi quels canaux d’acquisition seront les plus réceptifs à votre offre. Un canal d’acquisition est juste un moyen pour vous d’obtenir plus de clients / utilisateurs. Il existe deux types de canaux d’acquisition :

  • Les canaux « online » comm facebook, twitter, faire de la pub sur Google, etc.,
  • Les canaux « offline », plus classique, comme la télé, la radio, les meetings, etc.

L’important va être de très rapidement tester les canaux qui marcheront le mieux pour vous au début, pour vous y focaliser. Par exemple, vous pourriez utiliser un peu d’argent pour tester des pubs sur Facebook ou Twitter ou Google, et voir lequel des trois vous apporte le plus de clients / utilisateurs pour vous focaliser à fond sur ce canal par la suite.
L’intérêt de tester ces canaux d’acquisition est d’obtenir une première traction initiale, car c’est ce qui va conditionner le fait que vous allez continuer dans la même direction ou pivoter vers autre chose. Si vous n’arrivez pas à obtenir cette première traction, vous devrez alors retourner à l’étape 1. Pour vous aider dans ce processus, je vous conseille l’excellent livre Traction: How Any Startup Can Achieve Explosive Customer Growth (en anglais).

BONUS :Téléchargez gratuitement les 3 premiers chapitres de ce livre pour vous faire une idée avant de l’acheter

Voilà comment en 6 étapes vous pouvez profiter de votre statut d’étudiant pour solliciter différentes aides et suivre un chemin tout tracé vers l’incubateur, qui vous permettra d’obtenir une légitimité pour acquérir une bourse comme la bourse French Tech. Et au final, aucune entreprise n’a encore été créée, et vous disposez de plus de 20000€ pour tester votre offre commerciale, ce qui est une somme d’argent énorme à ce stade de votre projet ! Vous réduisez ainsi les risques au maximum et maintenant vous savez comment créer son entreprise sans argent :)