Si vous avez déjà regardé plusieurs fois vos mails, vérifié que vous n’aviez raté aucune superbe vidéo de chat sur facebook, ou traîné sur 9gag pendant plusieurs minutes, tout ça dans le dernier quart d’heure de boulot écoulé, vous savez certainement ce qu’est la procrastination ! Et vous comprendrez pourquoi elle devient le pire ennemi de votre productivité. Dans cet article, nous allons voir une méthode simple et efficace pour vous rendre plus productif en combattant votre procrastination grâce à la technique Pomodoro ! Bonne lecture :)

BONUS cliquez-ici pour télécharger gratuitement un résumé complet de la méthode Pomodoro.


Si vous avez été étudiant, ou que vous l’êtes toujours, vous savez très probablement ce qu’est la procrastination. Vous savez, cette fâcheuse tendance à tout remettre à plus tard ! Cette mauvaise habitude s’exprime le plus souvent quand :

  • on a trop de tâches à faire en même temps
  • que l’on manque de motivation devant cette montagne de tâches
  • que l’on ne sait par où commencer, donc on ne commence nulle part
  • etc.

Je suis quelqu’un qui a tendance à procrastiner, et cette procrastination s’exprime souvent sous une forme assez maladive. Dites moi que je ne suis pas le seul qui ouvre un onglet facebook, scroll deux trois minutes, ferme l’onglet facebook, puis ré-ouvre aussitôt un autre onglet facebook sans même m’en rendre compte pendant que ma todo list n’a pas bougé d’un poil…

Heureusement, il existe quelques règles de discipline simple à mettre en oeuvre pour contrer cette maudite procrastination. Une technique des plus connues est la technique Pomodoro. L’auteur de cette technique, Francesco Cirillo s’est vu confronté à la procrastination durant ses études. Son salut est venu d’un simple minuteur de cuisine en forme de tomate. Il utilise depuis ce minuteur pour diviser toutes ses tâches en plus petites tâches de 25 minutes pendant lesquelles il est donc plus simple de rester motivé.

Combattre la procrastination grâce à la méthode pomodoro

 

  • Mettez en place un minuteur de 25 minutes et utiliser ce temps sur une tâche unique que vous aurez choisie au préalable, peut importe ce qu’est cette tâche. Ce cycle de 25 minutes s’appelle donc un pomodoro ! Et un ensemble de pomodoro s’appelle un pomodori.
  • Une fois que les 25 minutes sont passées, il est de temps de faire une pause, levez-vous, prenez l’air, allez méditer, faites ce que vous voulez tant que ça n’a pas de rapport avec le travail.
  • Une fois les 5 minutes passées vous êtes prêt pour un nouveau pomodoro.
  • Après avoir terminé 4 pomodori vous pouvez vous accorder une pause plus longue, entre 15 et 30 minutes.

Cette méthode permet donc de structurer votre temps, en se focalisant sur une unique tâche pendant 25 minutes, fini la procrastination car vous êtes maintenant 100% à fond sur votre tâche ! C’est ensuite très gratifiant de voir votre liste de tâches fondre comme neige au Soleil, et vos pauses vous paraissent alors amplement méritées, vous ne culpabilisez plus de consulter facebook car maintenant il y a un temps pour tout.

Que se passe-t-il si vous avez terminé votre tâche avant les 25 minutes ? Il faut la continuer tout de même, profitez-en pour relire ce que vous avez fait, ou trouver un moyen de le faire mieux (si vous faite de la programmation, ça peut être un bon moment pour essayer d’écrire plus proprement votre code par exemple). Ne terminez jamais votre pomodoro avant ces 25 minutes. Ca vous force à discipliner votre travail. Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas terminé votre tâche avant les 25 minutes ? C’est à vous de décider, soit vous décidez d’y consacrer un nouveau pomodoro complet, soit vous commencez une nouvelle tâche tout en spécifiant que la tâche en cours est à terminer plus tard. Le cerveau tire plus de récompense à terminer plus de tâches qu’à en finir une seule grosse.

Maintenant que vous savez comment compléter un cycle pomodoro complet, il vous faut simplement créer 2 listes :

  • Une liste contenant toutes les tâches que vous voulez faire aujourd’hui :
    • Payer les factures : 1 pomodoro
    • Faire le powerpoint pour la réunion de la semaine prochaine : 2 pomodori
    • Rédiger un article sur son blog : 3 pomodori
    • etc.
  • Une liste contenant toutes les choses que vous souhaitez faire dans un futur proche

Chaque matin vous devez donc piocher dans la seconde liste des tâches pour remplir la première liste, en estimant le nombre de pomodori nécessaire à la réalisation de cette tâche.

 

Quelques conseils pratiques :

 

  • En pratique, il est parfois difficile de s’arrêter pile poil au bout des 25 minutes, surtout lorsque l’on est dans une tâche qui nécessite d’être concentré pour ne pas perdre le fil, comme le débogage pour ceux qui font de la programmation. Ce que je vous conseille dans ce cas, c’est de vous arrêter au bout de 25 minutes quand même, et de vraiment prendre la pause de 5 minutes car dans la très grande majorité des cas, même 5 minutes peuvent être salutaires pour voir le problème sous un autre angle, et au final vous faire gagner du temps.
  • Si vous êtes bloqués par le fait de devoir créer une liste de tâches (après tout pourquoi n’aurait-on pas la flemme de faire ça aussi ?), je vous conseille dans un premier temps de respecter à la lettre les cycles, mais de simplement considérer ces cycles comme des cycles de travail. C’est-à-dire que durant les 25min de vos pomodori vous êtes 100% focalisés sur votre travail, ce qui peut induire de faire plusieurs tâches très similaires. Cela ajoute de la souplesse à la technique mais seulement si vous vous efforcer de respecter vraiment les temps de pause et de travail, sinon ça ne sert à rien 😉

BONUS cliquez-ici pour télécharger gratuitement un résumé complet de la méthode Pomodoro.